Réminiscences d'un ado
 
  Les disques
Les maisons de disques
Les radios
Les éléments HIFI
Les chaînes de télévision
Les séries télévisées
Les films
Les magazines
La maison
La fast food !
Les fringues
Bonus 90 : Maxximum
 
 
  LE SON    
  Les disques    
   
  Don't go, Shake the disease, Partenaire particulier, Oxygène, Bette Davis Eyes...
La musique, c'est quelque chose de très important lorsqu'on est ado ; voire le plus important ! On ferait tout pour avoir les derniers disques à la mode. A l'époque, les hits durent un peu plus qu'une semaine ou deux. Certains restent même 1 an dans les classements, comme le single de John Lennon "Woman" ! Il y a donc les premiers 45 Tours que l'on achète comme ça, sans savoir trop ce que l'on aimera comme musique dans le futur. C'est justement parce que l'on écoute le Hit Parade de Jean Loup Lafont sur Europe 1 de 17h à 19h du lundi au vendredi avec son fameux jingle du numéro de téléphone 256 90 20 très synthé que l'on devait appeler pour faire monter ou descendre les chansons. Il y aussi les titres qu'il est difficile de trouver car ce sont des génériques utilisés par les radios. En ce qui concerne le Hit Parade, le générique de cette émission se trouve être "Oxygène" de Jean-Michel Jarre mais il m'en fallut du temps pour le trouver. Eh oui, à l'époque, difficile de savoir le titre d'une chanson si les présentateurs ne donnent pas son nom après son passage ! Shazam n'existera que dans 30 ans !
 
   
       
  Les maisons de disques  
   
  Carrere, PWL, Full Time, Scorpio Music...
J'ai eu la chance de travailler dans plusieurs maisons de disques à l'aube des années 90. Bien sûr, ce n'était plus la période d'or des années 80 pour ces entreprises et les rapprochements entre les labels indépendants et les majors commençaient à sérieusement prendre forme, en éliminant au passage un certain nombre de ces sociétés. Néanmoins, l'expérience chez Carrere Music a été extraordinaire. Moi qui était un fan de dance, je découvrais chaque jour un tas de nouveaux disques et croisait parfois au détour d'un couloir quelques stars...
Et pendant les quelques années où j'ai vécu en Angleterre, j'ai eu le privilège de visiter PWL lorsque le label se trouvait encore à The Vineyards ! Incroyable ruche en ébullition qu'était alors la petite maison de disques de Stock/Aitken/Waterman. Ce qui m'avait le plus frappé était le nombre d'appels par minute à la réception. La pauvre standardiste n'arrêtait pas de répondre PWL, hold on... PWL, hold on... PWL, hold on... J'étais reparti avec un badge en métal PWL et la liste des productions. Nous n'en étions alors qu'à PWL22 !
 
     
     
  Les radios
 
   
  Jean-Loup Lafont et son célèbre Hit parade sur Europe 1...  
  Je me souviens de Studio Loisirs ou Loisirs FM, la radio FM dance de Roanne. J'adorais cette radio, toujours à la pointe de la mode en matière de musique dont beaucoup d'imports d'Italo Disco très à la mode à cette époque. Beaucoup plus branchée pour les jeunes que nous étions que la trop classique Radio Roanne ! Studio Loisirs était une radio libre associative créée sous ce nom en septembre 1982 à Mably (42) dont le studio radio était installé dans l'enceinte de la discothèque "La Martinière". Celle-ci fut ensuite transférée en 1983 à Roanne (42) au 23 rue Maréchal Foch. La station émettait sur la région Roannaise sur la fréquence hertzienne 100.6 mhz en FM et en stéréo. Par la suite Studio Loisirs a pris le nom de Loisirs FM puis le nom de Loisirs sur le 98 mhz. Ensuite celle-ci s'est affiliée au "Programme Skyrock" sous le nom de Loisirs programme Skyrock et enfin cette dernière est devenue Skyrock et l'est encore de nos jours.
A Bourges, il y avait Saphir d'Onyx, une radio locale FM où j'ai notamment écouté le thème de Midnight Express pour la 1ère fois ! Une révélation...
 




   
  Studio Loisirs, Roanne / Saphir d’Onyx, Bourges / NRJ (images et détails sur Studios Loisirs : Zon des Radios)  
     
     
  Les platines disques et autres éléments HIFI  
   
 

45 Tours, 33 Tours, K7...
Pour écouter tous ces 45 et 33 Tours, il faut être équipé. Une platine disque, un ampli, des enceintes... et le matériel coûte très cher à l'époque. On utilise souvent le matériel des parents, en douce les mercredis après-midis, sans qu'ils ne s'en rendent compte. Ils ont peur que l'on détériore le précieux équipement. Ensuite, viennent les Walkman et autres postes Super Woofer... Bien sur, il ne faut pas oublier les fameuses cassettes audio qu'il fallait souvent rembobiner avec un crayon car la bande magnétique s'était déroulée dans les appareils. Il fallait parfois même couper la bande pour la sortir. La cassette est bonne pour la poubelle... L'avantage des cassettes est que l'on pouvait emporter sa musique partout avec soi ainsi que sauvegarder la qualité des disques vinyles et d'économiser ainsi la piste des disques.

 
     
     
  LES IMAGES  
  Les chaînes de télévision  
   
  TF1, Antenne 2, FR3
Les 3 uniques chaines de télévision qu'étaient TF1, Antenne 2 et FR3 jusqu'en 1983 voient leurs vies bouleversées par la très moderne et décalée Canal + qui débarque sur le PAF au matin du 4 Novembre 1984. L'ambiance hyper jeune et néanmoins très professionnelle capte immédiatement une audience fidèle qui ne cessera jamais de suivre la chaîne, malgré le fait qu'elle soit alors et toujours une chaine cryptée une bonne partie de la journée. La Cinq est créée le 20 Février 1986 et partage alors ses programmes avec Arte. TV6 voit le jour le 1er Mars 1986. La chaine devient M6 1 an plus tard.
 
     
 

 

 
  Les séries télévisées  
   
 

Dallas, ton univers impitoyable...
Il y en a des dizaines, que dis-je des centaines, voire des milliers ! Elles rythmaient alors notre quotidien d'ados adeptes de nouvelles sensations, de découverte du monde lointain comme de la vie dans les grandes villes Américaines comme la poursuite en voitures de police qui s'opposaient aux bandits et autres voyous qui peuplaient les séries. Et entre la vie à la plage à LA, les grands espaces vierges où courent des milliers de chevaux ou bien encore les sorties dans l'espace, tous les choix et les rêves étaient alors permis ! D'ailleurs, il n'y a qu'à citer une poignée de séries au hasard pour comprendre : Dallas, K2000, Magnum, 2 flics à Miami, L'homme de l'Atlantide, L'âge de cristal, Voyage au fond des mers, Wonder Woman, Papa Schultz, L’homme qui valait 3 milliards, Super Jaimie, Le saint, Pour l’amour du risque, Equalizer, Arabesque, Dynastie, Cosmos 1999, Belle et Sébastien, L'agence tout risques, Columbo, La 4ème dimension, Les champions, Supercopter, Automan, Starsky & Hutch, Tonnerre mécanique, Au coeur du temps, Galactica, Hawaï police d'état, Les rues de San Francisco, Chips, Magnum, Mannix, Remington Steele, Le saint, Amicalement Vôtre, Chapeau melon et bottes de cuir, Drôles de dames, Le prisonnier, L'homme invisible, Les mystères de l'ouest, Buck Rodgers, Happy days, Fame, Arnold et Willy, Les envahisseurs, Ma sorcière bien aimée, La croisière s'amuse, Clair de Lune, La planète des singes, Star Trek, Lassie, Rintintin, L'incroyable Hulk, Poly, Zorro, Kung Fu, L'homme qui tombe à pic...

 
       
       
  Les films  
   
  Just because of you, I'm beging on you, You know it's for you, I'm feeling for you, Good morning my love...
Les années 80 regorgent bien sur de nombreux films qui deviendront cultes par la suite. Il y a ceux que l'on voit au cinéma et qui marquent à jamais comme L'empire contre attaque (je me souviens l'avoir vu à Bourges, en visite chez mes cousins pendant l'été 80, Le grand bleu, Les bronzés, Superman, Indiana Jones, E.T., Marche à l'ombre, La Boum... Après, il y a tous les autres comme Le cercle des poètes disparus, 37.2 le matin, Outsiders, L'été meurtrier, Le père Noël est une ordure, Papy fait de la résistance, SOS fantômes, Flashdance...
 
     
     
  Les magazines  
   
  Salut, OK, Podium...
Entre Salut!, OK!, Podium et plus tard N°1, c'est la guerre à celui qui attirera le plus de lecteurs et lectrices grâce aux titres plus aguicheurs les uns que les autres. Oui, les mags pour ado ne manquent pas. On se précipite chez son marchand de journaux pour les acheter ; Pif Gadget ayant cédé sa place à cette lecture plus ado et plus adulte...
 
     
     
  LA VIE QUOTIDIENNE  
  La maison  
   
  Seb, Moulinex, Apple...
A la maison, les cuisines de nos parents deviennent "high tech" avec l'apparition de machines à tout faire. On y trouve d'étranges appareils oranges, rouges ou bleues qui facilitent la vie de nos chères mamans. Yaourtière, fromagère et autres cocotes minute envahissent les cuisines des années 70 et 80. Viennent aussi ensuite des "ordinateurs" qui sont sans doute 1 million de fois moins puissant que le plus simple des téléphones portables d'aujourd'hui !
 
     
     
  La fast food et autres préparations toutes faites  
   
  Quand c'est trop, c'est Tropico !
Pendant l'été 80, après avoir vu l'Empire contre attaque à Bourges, nous sommes allés manger un hamburger dans un fast food - McDo n'existe pas encore dans toutes les villes même s'il est implanté en France depuis 1972. C'était la première fois que je mangeais cette nourriture et il faut bien dire qu'à l'époque, j'adore immédiatement ! Le hamburger, les frites, le milk-shake, tout est fantastique. Enfin, ça, c'était il y a 30 ans !
D'autres produits tout prêts arrivent aussi dans les rayons des supermarchés dès les années 70 pour faciliter la vie des ménagères ; les boissons toutes prêtes, la végétaline qui permet aux frites d'être croustillantes et légères, les poissons panés, la margarine ou les céréales...
 
     
     
  Les fringues  
   
  Noir c'est noir !
Le look new wave arrive chez nous en provenance d'Angleterre. Depeche Mode, Cure, Kim Wilde, Yazoo, Boy George et autres Visage inspirent toute une génération de jeunes qui veulent s'habiller de la même manière. Du noir principalement, du cuir, des filets et puis aussi des fluos jaune, orange et vert. Le plus provocateur possible en fait... Des pantalons hyper serrés du début des années 80 qui deviendront très vite hyper ringards et cèderont leur place à des sacs à patates vers 1985 !
 
     
     
  BONUS ANNEES 90 : La radio Maxximum  
   
  Maxximum 105,9 !
A Paris, la radio Maxximum émettait sur le 105,9 MHz. Elle voit le jour le 23 octobre 1989 et disparaît le 5 janvier 1992 à minuit. Les locaux de Maxximum étaient situés au niveau -3 du forum des Halles dans le 1er arrondissement de Paris.
Une radio nouvelle génération, "nouvelle musique" très en avance sur son temps. Ce sont des titres inconnus que l'on écoute sur Maxx, des titres comme Synthesis "Walking away", Fiction "Fantasy world", 8 Am "Baby, don't stop" mais aussi 2 Horns avec "Reveil trompette", Pleasure Game avec son "Dormeur" et Barbecue Production et son titre "Le Père Noël est dans la cheminée"...
Aussi, quel ne fut pas le choc des auditeurs de Maxx un matin d'allumer leur poste et de tomber sur M40 en lieu et place de leur radio préférée ! Et quelle horreur surtout ! Plus de dance mais une espèce de mélange pop/rock qui n'était pas ce que l'on souhaitait écouter lorsqu'on était branché sur Maxximum. Ceux qui aimaient Maxximum détestent automatiquement M40... et la radio ne parviendra d'ailleurs pas à convaincre. Elle disparaitra à son tour 3 ans plus tard.
 
     
   
  Les derniers mots de la radio Maxximum et que l'on retrouve à l'intérieur du livret 3 pages du double CD Les Années Maxx
"Avec la disparition de MAXX, beaucoup de fans de la Dance se sont retrouvés seuls - les oreilles prêtes à l'écoute. MAXX... c'était la passion ! Nous avons le privilège de vous faire partager le travail sublime de toute l'équipe MAXX. Cette nouvelle musique qui vous a fait vibrer et sur laquelle vous vous êtes éclatés, retrouvez-là sur Les Années Maxx "Les absolus de la Dance". MAXX, on pense à toi, Michael Bourgeois."
 

 
Réminiscences d'un adolescent - version 1.3, Février 2017 - Copyright © Albator2980 / Alexandre-Arnaud
Extraits de "Souvenirs d'enfance", un roman gratuit d'Alexandre-Arnaud (Décembre 2016).


Visitez son site web pour télécharger son roman gratuit et voir ses autres publications. 
 
 
 
 
ALBATOR2980
Copyright © Marques respectives
 

graphic & web design : Albator2980