La Génération Albator
 
  Intro
Les dates
Définition
Les émissions
Les dessins animés

Les séries TV
Les magazines
Qui étaient les jeunes d'alors ?
Qui sont-ils aujourd'hui ?
Une quête des années 90
Conclusion

Surprise 1
& Surprise 2
     
     
 

Intro

   
   
 

La vérité sur la Génération Albator n'est pas ailleurs, elle est ici !
Beaucoup de gens ont dit beaucoup de choses sur ce phénomène, et il faut bien le souligner, beaucoup de choses plus ou moins vraies. On a une fâcheuse tendance à englober dans ce titre une panoplie d’idées, de souvenirs et d’images dont on ne sait pas toujours si on peut vraiment les y associer. Nous allons donc tenter de faire le point sur ce que nous semble être cette fameuse Génération Albator, dont nous faisons partis (et revendiquons fermement l'attachement !), en répondant à un certain nombre de questions qui nous paraissent pertinentes ! Par le fait de souligner que nous appartenons à cette génération, nous souhaitons dire que nous pensons être en droit de faire cette rédaction, puisque nous avons vécu cette époque et sommes aujourd’hui cette Génération Albator, ce qui n’est pas toujours le cas des personnes ayant déjà rédigé des articles sur le sujet ! C'est en grande partie la raison pour laquelle nous avons écrit ce texte. En effet, nous sommes las de lire des choses fausses sur le sujet.  

 
     
     
  Les dates  








1975, 1977, 1978, 1982, 1984 ?
Sans pour autant vouloir être trop fermé - on nous le reprochera forcément avec cet article -, la Génération Albator commence avec l’apparition de Goldorak sur les écrans Français en 1978, passe par Albator et Candy, pour se terminer avec Les Mystérieuses Cités d’Or en 1983.
Avant et après c’est le néant, ou presque…

 
     
     
  Définition généraliste de la Génération Albator  
   
 

Les émissions de la Génération Albator sont peu nombreuses !
On trouvait sur TF1 qui était alors une chaîne extrêmement créative et très en avance sur son temps pour les concepts d'émissions : Les Visiteurs du Mercredi, Les Visiteurs de Noël, L'Ile aux Enfants et Croque Vacances. Il faut noter que les trois premières émissions étaient produites par le génial Christophe Izard et Claude Pierrard pour Croque Vacances. Et sur Antenne 2, il y avait Récré A2.
(Voir les pages consacrées à ces émissions dans la rubrique Souvenirs pour plus de détails).

Les dessins animés qui constituent la Génération Albator sont :
Albator, le corsaire de l'espace, La Bataille des Planètes, Candy, Capitaine Flam, Goldorak, Ulysse 31, Il était une fois... l'espace, Les mystérieuses cités d’Or et… et puis c’est tout !
Navré pour ceux qui ne sont pas d’accord avec cette liste et au risque d’en froisser d’autres, mais la Génération Albator se contente de ces quelques dessins animés ! Quant à savoir si Albator 84, Cobra ou d'autres dessins animés apparus après l'année 1983 font partis de la Génération Albator, nous considérons que non, même si nous apprécions ces dessins animés. Bien sûr, il se peut que quelques autres dessins animés de l'époque entrent en ligne de compte de cette Génération Albator, mais il s'agit avant tout de définir un univers et une période qui permettent de cerner cette revendication et de définir cette appartenance ! Navré pour les plus jeunes d'entre vous, vous appartenez peut-être à une Génération Albator (une nouvelle ?), mais en tout cas pas de 78 à 83. Il ne faut en aucun cas s'offusquer de cette définition. Elle n'est pas étroite, irrespectueuse ou directive comme on pourrait facilement le croire. C'est juste notre façon de voir les choses. Libre à vous de penser autrement, c'est la liberté d'expression. Nous par exemple, nous ne faisons pas partis de la Génération des années 90, c'est tout et aussi simple que ça !

Les séries télévisées de la Génération Albator ne sont légions non plus !
Il y avait Le Club des Cinq (attention, la série de 78, pas celle des années 90), Les aventures de Prince Noir, Les amis de Chico, Heidi, La pierre blanche, L'Autobus à Impériale, Les Robinson Suisses, Krempoli, Toumaï ; Elephant Boy.

Et pour les magazines, il y avait :
Pif Gadget, la Bataille des Planètes, Captain Fulgur, Les Castors Juniors et le Journal de Mickey.

Quelques exceptions ?
Bien sûr, comme nous le disions, d'autres programmes peuvent néanmoins être considérés comment faisant partis de cette Génération Albator, en tout cas, sont acceptables en deuxième "choix" ! Et dans ce cas, il y aurait pour les dessins animés : Waldo Kitty, Les fous du volant, Mantalo, Wally Gator, Les Harlem Globetrotters, Hong-Kong Fou-Fou, Scoubidou, Samson & Goliath, Sans Secret ; l'agent secret, Capitaine Caverne et Vic le Viking,
Pour les séries, il y aurait Le vol du pélican, Skippy, Flipper le dauphin et Mon ami Ben.
Néanmoins, cette définition plus large de la Génération Albator ne satisfait bien évidemment pas les puristes !

 




     
  La Génération Albator en détail
 
  Les émissions  
   
  Les Visiteurs du Mercredi
- Tous les mercredis après-midi durant l'année scolaire - 13h30 à 17h30 sur TF1.
Les Visiteurs de Noël
- Tous les après-midi de la semaine des vacances de Noël - 13h30 à 16h30 sur TF1.
Croque Vacances 
- Tous les après-midi de la semaine des vacances scolaires - à partir de 16h30 sur TF1.
Récré A2
- Tous les mercredis après-midi durant l'année scolaire, pendant les vacances scolaires et les soirs pendant la semaine sur Antenne 2.
L'Ile aux Enfants
- Tous les soirs de la semaine vers 18h30 sur TF1.
 
     
  Les dessins animés  
   
 

Albator, le corsaire de l'espace
- 42 épisodes dont seuls 39 seront diffusés. Les 3 derniers épisodes jugés trop violents par les dirigeants de la chaîne, ne seront pas traduits à l'époque. Diffusion sur Antenne 2, dans Récré A2, le lundi soir à 18 heures, à partir du 7 janvier 1980.
La Bataille des Planètes
- 59 épisodes. Diffusion sur TF1, dans les Visiteurs du Mercredi, à 13h30, les mercredis, à partir de septembre 1979.
Candy
- 115 épisodes. Diffusion sur Antenne 2, dans Récré A2, à partir de 1979.
Capitaine Flam
- 52 épisodes. Diffusion sur TF1, dans les Visiteurs du Mercredi, à 13h30, les mercredis, à partir du 7 janvier 1981.
Goldorak
- 74 épisodes. Diffusion sur Antenne 2, dans Récré A2, à partir de juillet 1978.
Il était une fois... l'espace
- 26 épisodes. Diffusion sur FR3 à partir du 9 octobre 1982.
Les mystérieuses cités d’Or
- 39 épisodes. Diffusion sur Antenne 2 à partir du 28 septembre 1983.
Ulysse 31
- 26 épisodes. Un épisode de 5 minutes était diffusé sur FR3, à 19h55 tous les soirs de la semaine (juste avant les Jeux de 20 heures), puis dans son intégralité, le samedi soir. Diffusion à partir du 3 octobre 1981.

 
     
  Les séries télévisées  
   
 

Le Club des Cinq
- 24 épisodes (1978). Diffusion sur TF1, à partir du  21 décembre 1978 dans Les Visiteurs de Noël.
Les aventures de Prince Noir
- 52 épisodes (1972). Diffusion sur TF1, à partir de 1976 dans Les Visiteurs du Mercredi.
Les amis de Chico
- 7 épisodes (1974). Diffusion sur TF1 à partir du 31 Août 1978 dans Acilion et sa bande (ancêtre de Croque Vacances).
Heidi
- 26 épisodes (1977). Diffusion sur Antenne 2 à partir de 1982 dans Récré A2.
La pierre blanche
- 13 épisodes (1977). Diffusion sur TF1 à partir du 5 janvier 1977 dans Les Visiteurs du Mercredi.
L'Autobus à Impériale
- 17 épisodes (1972). Diffusion sur TF1 dans Les Visiteurs du mercredi (1976), Les Visiteurs de Noël (1980) et Croque Vacances (1983).
Les Robinson Suisses
- 26 épisodes (1977). Diffusion  sur TF1 à partir du  14 septembre 1977 dans Les Visiteurs du Mercredi.
Krempoli
- 10 épisodes (1976). Diffusion sur TF1 à partir de 1976 dans Les Visiteurs du Mercredi.
Toumaï ; Elephant Boy
- 26 épisodes (1973). Diffusion sur TF1 à partir du 19 février 1975  dans Les Visiteurs du Mercredi.

 
     
  Les magazines  
   
 

Pif Gadget
- pour ses histoires (Pif et Hercule, Les Robinsons de la Terre, Rahan, Doc Justice, Energiak...) et bien sûr ses fabuleux gadgets.
La Bataille des Planètes
- pour les histoires de la Force G !
Captain Fulgur
- pour les histoires d'Albator.
Castors Juniors
- pour leur créativité et les histoires de Disney.
Le journal de Mickey
- pour Guy L'Eclair et les histoires de Disney.

 
     
     
  Qui étaient les jeunes d'alors ?  
   
 

Hier...
Les jeunes gens qui regardaient ces émissions avaient entre 8 et 15 ans en 1978. Ils attendaient avec impatience tous ces moments de plaisir :
Le lundi soir, vers 18 heures pour Albator dans Récré A2, le mercredi en début d’après-midi sur TF1 pour La bataille des planètes dans les Visiteurs du Mercredi, et quelques heures plus tard, pour Capitaine Flam.
Ou bien l’autre programme ; Récré A2 sur Antenne 2, pour Goldorak et Candy.
Et bien sûr le monstre gentil sur son île extraordinaire, que l'on ne devait pas rater lorsque l'on rentrait de l'école vers 18h30 sur TF1. Il fallait d'ailleurs bien souvent se dépêcher si on ne voulait pas rater l'épisode.
Et puis les soirs sur FR3, vers 19h55 juste avant les Jeux de 20 heures pour 5 minutes d'Ulysse 31 et l'intégralité de l’épisode le samedi !
Ces jeunes pour qui Pif Gadget était un magazine qu'ils achetaient toutes les semaines, qu'ils attendaient avec impatience même, afin de découvrir si le gadget était à la hauteur de ses espérances et ces autres magazines comme La Batailles des Planètes, Captain Fulgur ou Castors Juniors. Encore ces enfants qui attendaient le matin du 25 décembre pour se précipiter sur les jouets de Noël et enfin découvrir si le portique grue Joustra avait bien été livré tout comme les vaisseaux d'Albator ou de Goldorak, le jeu Simon, des batailles navales électroniques, des voitures Polistil...
Enfin, toujours ces mêmes jeunes qui se gavaient de tartelettes Diego à la fraise, de Danino et de Papy Brossard  ou de BN au chocolat tout en lisant leurs magazines favoris, regardant leurs émissions préférées et jouant dans le jardin à reproduire leurs séries et dessins animés adorés.

 
     
     
  Qui sont-ils aujourd'hui ?  
   
 

Et aujourd'hui ?
Ce sont ces jeunes qui ont grandi et pour qui Les Visiteurs du Mercredi, Les Visiteurs de Noël, Croque Vacances ou Récré A2 signifient autre chose que de vieux génériques trouvés sur un cd nostalgique, quelques images du Club des Cinq ou Goldorak vues sur YouTube ! Ce sont ces mêmes jeunes qui ont vu Albator ou Flam à la télévision lors de leur 1ère diffusion et non pas en K7 vidéos (pire en DVD !) un jour !
Ce sont encore ces mêmes jeunes qui se hâtaient de rentrer chez eux le soir après l'école et se dépêchaient de faire leur devoir pour ne pas rater L'Ile aux Enfants, Casimir et toute sa troupe. Ou encore le mercredi après-midi, 7 Zark 7, Joan et le professeur Simon, Candy, Venusia et Goldo, Nono, Esteban et Zia, Sibor et Bora, Brok et Chnok et tous les autres fabuleux personnages de ce monde extraordinaire qu'était alors leur enfance. Les jeunes gens que nous étions hier sont aujourd'hui des personnes qui n’ont pas oublié les messages, les idées et les valeurs véhiculés par ces séries, émissions, et dessins animés ! Et c'est pour cela qu'ils sont aujourd'hui fiers d'appartenir à cette Génération Albator ! Car comme nous l'espérons, ce sont aujourd'hui des personnes qui (pour une partie du moins) prônent les valeurs les plus importantes qui existent ; à savoir le respect, la tolérance et l'amitié à travers le monde.
Peut-être même portant l'espoir de voir un jour s'étendre la paix à tous les peuples et leur permettre de vivre en harmonie, quels que soient leurs religions, leurs modes de vie, leurs couleurs, leurs préférences sexuelles et tout ceci, dans le respect le plus total les uns les autres...

 
     





Une quête amorcée dès la fin des années 90 !















  Nostalgie, quand tu nous tiens...
Oui, notre quête sur cette énigme qu'il faudrait confier aux plus grands détectives de la planète (Hercule Poirot, Sherlock Holmes, Arsène Lupin (oui il a aussi aidé les polices, les assurances, les banques à élucider certains mystères…) est longue et n'est pas prête de s'achever !
Lorsque fin 1999, nous commençons notre premier site web perso, nous ne savons pas qu'il nous conduira au projet sur lequel vous naviguez aujourd'hui (ALBATOR2980). Nous réalisons un petit site web sans prétention avec l'interface noire et les onglets colorés (imaginez, il avait été fait sous Word). Il faut tout de même penser qu'à la fin des années 90, Internet n'est bien sûr pas ce qu'il est devenu aujourd'hui et peu de gens l'ont ; encore moins de gens savent à quoi il va servir ! Il est très très très lent et les accès plus qu'aléatoires ! Pourtant, nous avions déjà imaginé son potentiel. Aussi une petite présence sur le web paraissait sympathique.

Dès 1998, un engouement pour les années 80 se développe et tout le monde surfe dessus ! On ressort (tout d'abord en cassettes vidéos) les vieilles séries télévisées et les dessins animés de cette époque aussi détestée par certains que vénérée par d'autres ! Puis comme les ventes explosent, on remet ça avec la sortie en DVD de tout ce que l'on peut ! En version individuelle, en coffret 3 DVD puis en intégrale.

On se pique forcement au jeu car quel plaisir de revoir mais aussi et surtout de découvrir la FIN de la plupart de ces DA ou séries qui ne sont passés pour la plupart d'entre eux qu'une fois à la télévision ! Alors, on achète ; Albator, la Bataille des Planètes, Ulysse 31, les mystérieuses cités d'Or, Goldorak bien sûr mais aussi Starsky & Hutch, K2000, Magnum… La liste est interminable !

Ce qui donna à l'époque l'idée de faire découvrir tout ce petit monde (son enfance dans les années 80) et qui débouche sur la création d'un site regroupant ces moments si particuliers !

Voici d'ailleurs l'intro de la version 2 du site en janvier 2001 :
" Plutôt que de répondre pourquoi pas à la question Pourquoi ce site ? Je vous dirais simplement que j'en avais envie depuis longtemps avec (presque) toutes ces vieilles séries de mangas disponibles en DVD, de nombreux souvenirs refont surface… Les mercredis après-midis de mon enfance chez mes grands-parents, les premiers disques, les premières sorties… voilà ! J'ai eu envie de faire un site sur ce qu'était mon enfance… un petit paradis disparu dans ce monde impitoyable.
Un peu nostalgique ? Oh oui, pas de doute là-dessus ! "

En tout cas, nul doute que les racines de la Génération Albator sont là. Cette passion indémodable, surtout inaliénable pour cette époque si particulière, si personnelle, si privée aussi. Pourtant, si universelle !
 








  Conclusion  
   
 

La Génération Albator est bien plus qu'un simple souvenir de dessins animés, de séries TV, d'émissions et de moments joyeux, le tout accompagné de gâteaux maison ou de bonbons au chocolat...
Comme nous vous l'avons présentée, la Génération Albator est bien plus qu'un simple souvenir de dessins animés, de séries TV, de jouets de Noël, de goûters BN et Danino, de friandises comme les Bazooka, Raiders et Treets et autres moments joyeux...

C'est un comportement respectueux, un état d'esprit aventureux mais également une vision lucide des choses. Néanmoins une capacité à se remettre en question sans pour autant céder à l'opportunisme mais en conservant ses fondations, ses principes et ses valeurs !

La Génération Albator est - et par là, nous sommes ! - le symbole vivant que la télévision peut et doit absolument apporter autre chose qu'une simple violence gratuite [telles que les images actuelles] à l'enfant qui s'en nourrit largement et le reproduira dans sa vie future. Car même si nos séries étaient par nature elles aussi, agressives, il s'agissait dans la plupart des cas, de batailles pour de justes causes telles que retrouver la liberté, prôner le respect, la tolérance, et vivre en harmonie contre ces monstres que sont le racisme, la méchanceté, la violence, la vengeance, la haine et qui conduisent fort souvent, hélas à la confrontation et pire à la guerre. Nous espérons que cette clarification sur cette fameuse Génération Albator dont nous revendiquons fermement l'appartenance, ici sur ALBATOR2980, vous donnera pleine satisfaction et vous incitera peut-être à quelques bonnes actions en ces temps troubles de nouveau millénaire...

Et s'il vous arrive de douter que la Génération Albator ait fait des petits, des envieux ou si vous préférez des clones, il n'y a qu'à voir le nombre de soirées ayant pour thème les Années 80. Encore hier soir, en banlieue Parisienne, nous étions tous déguisés en Jeanne Mas, Dark Vador, Goldorak, Candy, Mister T. de l'Agence tout risque... Votre serviteur était bien sûr en habit d'Albator. Mais j'avais de la concurrence, puisqu'il y en avait un autre. Et une demoiselle déguisée en Cruella d'Enfer a avoué qu'elle aussi voulait venir déguisée en Albator ! Comme quoi...











Oui, la vérité sur la Génération Albator est ici... ou ailleurs...
















  La Génération Albator - version 3.4, Août 2017 - Copyright © Albator2980 / Alexandre-Arnaud
Extraits de "Souvenirs d'enfance", un roman gratuit d'Alexandre-Arnaud (Décembre 2016).
 


Visitez son site web pour télécharger son roman gratuit et voir ses autres publications.

 
 
 
ALBATOR2980
Copyright © Marques respectives / Albator2980
 

graphic & web design : Albator2980